JDR STORIES 1 : Freebooters on the Frontier

Bienvenue dans un thème pas encore abordé sur le site : Le Jeu de Rôle papier.
Le but ici n’est pas de le présenter, d’autant plus que vous en avez certainement entendu parler dernièrement, que ce soit via Stranger Things ou encore la série de vidéos Aventures sur YouTube par exemple. Plutôt que cela, nous allons aborder différents jeux et raconter les aventures que nous avons vécu durant nos parties sous forme de petits épisodes.

Et aujourd’hui, j’ouvre la voie avec Freebooters on the Frontier, un jeu où votre seule motivation sera de vous faire un max de thune. De cash. De flouze. Plus exactement 10.000 pièces chacun, histoire de prendre votre retraite. Et en toute honnêteté… Il est peu probable que vous y arriviez de sitôt.
Le jeu est extrêmement létal et pratiquement tous les traits (sinon tous) de votre personnage seront le résultat d’un jet de dé. Il est donc très probable que le lanceur de sort que vous créez pour aider votre troupe s’avère être un clochard satanique profondément cruel, dénué de talent et à la longévité toute relative. C’est la vie. Heureusement, elle est quand même bien faite car la création de personnage s’effectue en cinq minutes à peine une fois le coup de main pris. Et vous allez rapidement le prendre.
Une autre spécificité de Freebooters est qu’à la différence de la plupart des autres JDRs, ici les joueurs ont un rôle aussi important que le Juge (Maître du Jeu dans le langage de celui-ci) : En effet ce sont les PJs (Personnages Joueurs) qui vont définir le monde dans lequel ils évolueront. Cités principales, géographie, ressources, mœurs, religions, politiques, figures importantes… Tout cela est laissé à leur appréciation au fur et à mesure qu’ils y seront confrontés et le MJ se retrouve finalement à peupler ce monde, à donner sa voix à ses personnages principaux, à en inventer d’autres… En étroite collaboration avec les joueurs qui prendront plaisir à mettre en place leur rencontre, à discuter leurs passés respectifs et à définir les grandes lignes du monde dans lequel ils évoluent.

Les présentations sont faites, passons à l’histoire ! Gardez cela-dit en tête que les lieux majeurs et les actions importantes décrits ici auront été créé par les joueurs et non le Maître du Jeu, celui-ci se contentant de répondre à leurs questions et attentes et de faire vivre leur environnement.

[INTEGRER UNE IMAGE OU QUOI QUE CE SOIT POUR FAIRE SEPARATION]