PDM-12-Entete

La Playlist de ce mois d'Octobre ne sera pas à thème, fuck Halloweenn, fuck les citrouilles. Juste des titres pour chiller, danser, faire du sport. (et si vous insistez, pour faire une soirée le 31, mais c'est limite contre-indication)

 

Mura Masa - "Love$ick"  Alors les généralités, les clichés tout ça c'est nul. Il faut pas. Maaaaaaais, quand on dit "l'Angleterre niveau musique c'est pas des rigolos", bah là on a du mal à dire non. Parce que Mura Masa, cher londonien, propose une chanson à l'instru punchy, pleine de sonorités qui donnent envie de bouger (mais doucement, cool les gars), en se payant ASAP Rocky, rappeur de mon cœur.

Autumn In June - "I Guess It's Cool To Be Lonley" A écouter quand vous sortez de Stranger Things, et que vous voulez des trucs moins violents et plus dansants que Perturbator, GosT ou Carpenter Brut.

Jamila Woods - "Blk Girl Soldier"  Affirmation nécessaire et poétique de ce qu'est être une femme noire aujourd'hui, l'album de Jamila Woods est à parcourir de long en large, pour ses paroles, pour sa musique, et pour le message qu'il délivre (le feat avec Chance The Rapper c'est du bonus). https://soundcloud.com/jamilawoods/blk-girl-soldier-prod-by-jus-cuz-saba?in=jamilawoods/sets/heavn

Mayer Hawthorne - "Super Disco Rappin' Pt. 1" Bon là je gruge un peu, mais c'est pour la bonne cause. A l'occasion de la sortie de The Get Down (qui est vraiment cool à voir, ça parle de l'apparition du rap dans le Bronx à la fin des 70's et c'est plein de lyrics balèzes et de musique qui donne envie de mettre des pattes d'eph), Mayer Hawthorne a sorti cette petite mixtape bien sympa. Donc si le mix vous plaît, jetez-vous sur The Get Down, et si la série vous a plus, le plaisir sera maintenant infini.

 

Mykki Blanco - "Loner (feat Jean Deaux)"  Ce titre est extrait d'un autre album qu'on pourrait qualifier de militant. Mykki Blanco est une rappeuse, poétesse, dans un corps d'homme. Défendant ardemment la communauté LGBT et sa condition de rappeurse queer, Mykki est presque punk tant sa démarche semble contestataire et à l'encontre des standards du rap et de la musique en général. Loner parle de ce qu'est la solitude, qu'elle vienne d'un amour trahi ou d'une peur de la différence.

DJ Shadow - "Nobody Speak (feat Run The Jewels)" DJ Shadow, producteur légendaire, s'associe à Run The Jewels, rappeurs de légendes en devenir, pour une battle où les candidats à la présidence américaine s'insultent en prétendant être la pire ordure qui soit. Adressée, entre autres, à Donald "Mèche Folle" Drumpf, la chanson s'ouvre sur "I'm a bag of dicks/Put me to your lips", le reste est tout aussi fleuri.

Francis and the Lights - "See Me Out" Francis Starlite est un personnage assez atypique. Avec sa coupe à la Eraserhead, ses quelques EP parus il y a déjà quelque temps avec un succès relatif, on se demande comment il a pu atterrir sur la dernière mixtape de Chance The Rapper (deuxième mention, si vous n'avez pas encore écouté, vous avez déjà perdu trop de temps). Mais il se trouve que Chance place un des EPs du bougre parmi ses albums favoris. Du coup les deux ont travaillé ensemble, et comme bien souvent, je suis d'accord avec Chance.

OrgeLama

 

En faisant cette playlist je me suis rendue compte que j'aimais bien qu'il y ait un fil conducteur et une certaine logique même si on dirait pas. Sur cette playlist, je ne decrirais pas (ou très peu) les sons. Juste un moment de vie. Joyeuse écoute !

On commence par ma summer playlist. Donc ici pas d'enjaillement au bord de la piscine, ni de barbecue et encore moins de randonnée Pokemon Go. Nop.

Highscore, Panda Eyes & Terminite : Je suis allée 4 petits jours à Paris avec cette chanson en boucle. Elle m'a soutenue pendant les blablacars foireux, m'a faite danser devant le Sacré Coeur et elle m'a réconfortée une fois les larmes séchées à République. Elle m'a même accompagnée pendant l'expo Avengers (et c'était cool). Aujourd'hui je remue la tête et les orteils, mais c'est plus pareil. Elle et moi, c'était juste une histoire d'été.

The Sense Of Me, Mudflow : Sortez les mouchoirs, apportez moi une bière. Mudflow c'est belge, mais surtout c'est une des chanson de hipster qu'on trouve dans Life Is Strange. Ce jeu est un gros coup de cœur. Mais surtout ce jeu me rappelle l'highlight de mon été : la venue de JG à Bruxelles, ses photos en noir et blanc et nos nombreuses bières.

Time To Dance, The Shoes : Le Brussels Summer Festival, le concept : tu achètes un pass pour à 60€ (plus ou moins) et tu as 10jours de concerts dans Bruxelles. Cet été j'ai pu voir Mickey3D, Louise Attaque, Nada Surf et Pete Doherty (entre autres). Mais les concerts sur lesquels j'ai le plus perdu de Kcal (et de dignité) sont VALD et The Shoes. Big up à Jake Le Sublime Gyllenhaal qui est tout simplement... sublime dans le clip de cette chanson.

Bad Kids, Black Lips : Après cet été de débauche et de larmes (parce que oui, j'étais au bout du rouleau de la vie), revenir à un semblant de vie heureuse me parraissait être une montagne à escalader sans corde. J'ai donc commandé une pizza. Et j'ai mis un film. Et puis la BIM, la révélation. Ce dont j'avais besoin, la réponse à toutes les questions que je me suis pas posées. 500 days of summer est un film de vieille meuf qui aime pas les films d'amour mais que bon quand même. La BO est une perle indie/rock (malgré la présence de Carla Bruni).

Le déclic donc, byebye le chagin, bonjour les projets.

 

Après avoir passé un été fort en emotions et en drama donc, j’reprends du poil de la bête comme ils disent.

Different, The Academic : Et ça commence par me sortir les doigts et bouger mon gras à la sale de sport. Je transpire à grosses gouttes en écoutant Different de The Academic Oh encore du rock anglais ? Non, irlandais.

I Wanna be like You, Sim Gretina : Petit bonus qui fait bouger le gras, je suis en pleine période electro swing. Le remix de “I Wanna be Like You” (la chanson du Roi Louis dans le Livre de la Jungle)  remixé par Sim Gretina et sérieux, si ça te donne pas envie de bouger la tête alors c’est que nous ne sommes pas du meme monde. (Mais je t’aime quand meme)

La rentrée c’est comme un deuxième 1er Janvier, une nouvelle année, sans la gueule de bois.

No Woman, The Whitnet : L'autre résolution : faire des trucs solo (non pas ça, perv). Ce mois-ci je vais aller voir The Whitney, surtout pour le titre No Woman. Mais je crois que je l’ai (déjà) trop écouté. :) Ca sent fort la fin de l'été. Ca tombe bien, c'est l'automne que je préfère.

Marla

 

 

Star on the 45 - Star on the 45 : Dès la première écoute je me suis dit "Bordel qu'est-ce que ce son sonne les années 80 !". Et j'étais bien loin de penser que ce titre était bien et bien sorti en 1981, mais alors très très loin.. Qu'est-ce que vous voulez, je trouve que les années 80/90 sont les meilleures musicalement parlant (et pas que). Stars on the 45 c'est le genre de titre que tu pourrais écouter tout en pensant qu'il vient de sortir et que c'est juste un bon gros hommage aux années 80's. Oui, même dans 10 ans ! Moi ça me donne de la joie plein la tête et j'ai l'impression d'y retrouver plein de genre et sonorité de grands artistes et groupes de l'époque. Ce titre est juste I.NT.E.M.P.O.R.E.L.

Five Minutes- Her : Cette chanson c'est juste l'Amour. L'instru, le rythme, les paroles, je pourrais tomber amoureux de n'importe quoi en écoutant cette chanson. D'ailleurs je commence à ressentir de l'amour pour mon PC au moment où j'écris ses mots... Conseil, regardez donc le clip

Ashford & Simmson - Solid : Décidément on ne peut échapper aux années 80 ! Diantre ! La pluie de souvenirs en train de jouer aux Lego quand j'étais gamin avec toujours de la musique en fond avec bien évidemment Solid. Je veux redevenir un enfant, c'est horrible d'être un adulte. Petite anecdote, enfant j'étais un fin anglophone et mon oreille perçante comprenait "Sony dance the Rock". J'ai continué pendant des années à chanter ça jusqu'à qu'un jour je comprenne enfin que bah... c'était pas du tout ça les paroles...

Leonard Cohen -You want it Darker : BOOM grosse découverte du mois avec le dernier album en date du grand Leonard Cohen. Aux oreilles c'est juste du bonheur avec ce tempo constant à la basse et à la batterie, les choristes (presque) religieux et cette voix, CETTE VOIX ! On est sur du chanté/parlé et cette chanson pourrait autant s'adapter à une écoute traditionnelle qu'en fond sonore.

 

OVERWERK - Anthology (Daft Punk Tribute) : J'ai déjà parlé d'OVERWERK dans la toute première Playlist du site et si ça ne tenait qu'à moi j'en mettrai une à chacune que l'on publie mais il ne faut pas abuser. OVERWERK c'est comme David Guetta, mais en mieux. Voilà ça c'est fait, excuse-moi David. On se voit toujours dimanche pour le barbuc ? J'entends par-là que dès les premières notes on reconnait de suite l'artiste (ce qui est un peu moins le cas avec le temps pour David Guetta qui se renouvelle). Mais à l'instar de David Guetta, OVERWERK arrive à se renouveler à chaque fois tout en gardant cette sonorité qui fait qu'il est reconnaissable, qu'il est OVERWERK ! Et ça, je trouve juste que c'est fou parce qu'à chacun de ses nouveau titre j'ai juste l'impression de découvrir à nouveau OVERWERK. Alors imaginer juste un instant qu'il fasse une reprise de mes artiste préféré, c'est juste fou. J'ai la critique hyper dure quand ils s'agit de toucher à Daft Punk mais là... LA ! BORDEL ! C'est juste de la beauté, et ça me suffit, je suis heureux.

Mr Oizo - Hand In The Fire feat. Charli XCX : Mr Oizo c'est un vieux de la vielle du monde de l'électro, et il est français ! "COCORICO !" Comme dirait Mr Montebourg. Alors on peut trouver son style un peu étrange, ne pas y adhérer mais il est doué le bougre et il sait lâcher des sacrées bombes sonores que j'affectionne tout particulièrement. Ce que j'aime chez lui c'est cette constance, cette espèce de boucle musicale avec ses samples qui s’enchaînent les uns après les autres et se répètent sans cesse. j'aime à dire que Mr Oizo c'est un peu le troisième Daft Punk à sa propre sauce.

JG

 

Infected Mushrooms - You are so fucked
SOiL - Halo
Red Fang - Prehistoric Dog
Nolec

 

 

spotify-logo